Richard Rogers est l’invité du Cersaie 2018

Maintes fois primé et lauréat du prix Pritzker 2007, l’architecte et designer britannique Lord Richard Rogers sera l’invité d’honneur de la 36édition du Cersaie, salon international de la céramique pour l’architecture et des ameublements pour salles de bains. Celui-ci tiendra la Lectio Magistralis le mardi 25 septembre au palais des congrès de BolognaFiere. Né à Florence en 1933, Lord Rogers, après avoir conclu ses études à l’École d’architecture de Londres et à l’Université de Yale, crée le studio Team 4, avec Su Rogers et les époux Wendy et Norman Foster. Il rencontre ensuite Renzo Piano avec lequel il entreprend une collaboration qui les amènera à gagner en 1971 le concours pour le Centre Georges Pompidou (Beaubourg) de Paris, une des œuvres les plus iconiques des architectures muséales contemporaines. En 1977, il fonde le Richard Rogers Partnership, rebaptisé en 2007 Rogers Stirk Harbour + Partners (RSHP) pour souligner la contribution capitale de Graham Stirk et Ivan Harbour au studio : ces quarante dernières années, RSHP a suscité l’approbation de la critique, s’adjugeant de nombreux prix pour des projets réalisés aux quatre coins du globe. Parmi les œuvres les plus connues de Lord Rogers, au-delà du Centre Pompidou, rappelons le bâtiment de la Lloyd’s of London Insurance, la Cour européenne des droits de l’homme de Strasbourg, le Palais de justice d’Anvers, le Senedd de Cardiff, le Millenium Dome de Londres, le Terminal 4 de l’aéroport de Madrid-Barajas et le Terminal 5 de l’aéroport de Londres-Heathrow…

Dans les années 1980 et 1990, Lord Rogers est consultant du programme « Grands projets de Paris » lancé par le président français François Mitterrand. De 2000 à 2003, il est appelé comme expert par le maire de Barcelone pour l’Urban Strategies Council, puis comme consultant par le maire de Londres où il constitue le département d’architecture et d’urbanisme qui promeut la récupération et la réutilisation des zones industrielles désaffectées et l’amélioration des espaces publics. S’inspirant du serment des éphèbes athéniens, Lord Rogers a déclaré : « Je ne laisserai pas cette ville diminuée, mais je la laisserai plus belle que je ne l’aurai reçue, car c’est l’ambition qui est à la base de mon travail ». Lord Rogers a récemment publié un livre autobiographique A Place for All People qui résume sa vie, ses projets et ses idées pour une société meilleure.

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite de Référence Carrelage.