Eric Le Carreleur

Eric le carreleur : un carreleur connecté

Eric Le Carreleur

Eric le Carreleur filme ses chantiers pour montrer tous les trucs et astuces de professionnel. (© Eric le Carreleur)

Prompte à délivrer ses secrets et tours de main pour transmettre son précieux savoir-faire avec une décontraction contagieuse teintée d’humour, Éric Oblette fait des émules sur les réseaux sociaux. Rencontre avec cet artisan carreleur installé à Civens dans la Loire, plus connu sur la toile sous le pseudonyme d’Eric le Carreleur.

Il compte 78 000 abonnés sur Youtube, 20 000 sur Instagram et 10 000 sur Facebook. De quoi considérer ses interventions comme une jolie successstory de la toile, et regarder de plus près ce qui fait la célébrité de ce chef d’entreprise qui manie les réseaux sociaux aussi bien que la truelle. Il faut dire que ce quadragénaire justifie d’une solide expérience puisqu’il exerce depuis 25 ans et dirige sa propre entreprise depuis 18 ans. Son activité sur les réseaux sociaux fait désormais partie intégrante de son organisation professionnelle. Ses tutoriels vidéo abordent des problématiques de chantier et des thèmes précis autour de la pose du carrelage.

Son plus : expliquer dans le feu de l’action les ficelles du métier aux particuliers comme aux professionnels du secteur. Réaliser une douche à l’italienne, poser du carrelage avec des croisillons autonivelants, rattraper un support… Il explique de A à Z toutes les techniques des carreleurs en les filmant directement sur les différents chantiers qui lui sont confiés.

Démocratiser l’excellence

Ne vous fiez pas au ton décontracté employé dans ses vidéos : son travail est extrêmement sérieux et pointilleux. Une ligne qui tient particulièrement à coeur du carreleur : « La qualité est au centre de mes préoccupations. Et c’est sans doute l’une des raisons du succès de mes vidéos ». Son sens aigu du détail et le goût du travail bien exécuté ne trompent pas les internautes qui le suivent depuis son lancement sur le web il y a cinq ans. Au départ, ces petites vidéos de démonstration ne se prenaient pas au sérieux. « Mais elles ont très vite rencontré leur petit succès. Ce qui m’a boosté. Et de fil en aiguille, elles sont devenues beaucoup plus réfléchies, raconte-t-il. Depuis, j’ai même dû investir dans une caméra professionnelle ainsi que dans une GoPro, même si je filme toujours avec mon téléphone. » Si le contenu est des plus sérieux, le ton employé, lui, l’est beaucoup moins et rend compte des aléas prosaïques de la vie sur les chantiers. « J’ai à cœur de filmer ce quotidien avec une touche d’humour car cet esprit correspond à la réalité des artisans sur le chantier. Le fait d’être naturel a sans aucun doute impulsé ma visibilité. Je commence d’ailleurs toujours par un tour du chantier et je montre aux internautes ce que j’estime intéressant pour eux. J’essaie de scénariser de plus en plus. »

Extrait film Eric le carreleur

(© Eric le Carreleur)

Une activité à part entière

Cette activité n’est bien sûr pas la principale : « Je suis avant tout chef de mon entreprise baptisée JDEO Carrelage. Je viens d’ailleurs de m’associer avec Johann Denis qui intervient aussi désormais sur les vidéos. » Mais le tournage est un travail suffisamment chronophage pour avoir été intégré entièrement au planning de l’entreprise. « Heureusement que je ne compte pas mon temps et les heures de montage, confie le youtubeur. D’ailleurs j’ai dû faire appel à une monteuse professionnelle pour certaines vidéos. » En ce qui concerne les marques, nous faisons aussi du test de produit sur chantier. Cet exercice s’inscrit dans une démarche commune tournée vers le perfectionnement des outils. Elles sont très contentes d’avoir notre avis et de pouvoir comprendre ce qui va ou ce qui ne va pas. Cette transparence est d’ailleurs un gage de crédibilité auprès de nos abonnés.

De nouvelles opportunités

Si le retour sur investissement est difficilement quantifiable, Éric reconnaît que la chaîne YouTube lui a offert de nouvelles opportunités : « Je constate d’abord qu’on me reconnaît de plus en plus dans ma région. Et je décroche même quelques contrats grâce à cette notoriété sur le Net. Même si bien entendu, 80 % de mes chantiers restent essentiellement décrochés grâce au bouche-à-oreille et à la fiabilité de mon travail. » Ce ne sont pas les seules bonnes surprises que lui offre cette renommée : « Elle m’a ouvert de nouveaux horizons en instaurant un dialogue essentiel avec les marques et les fabricants, notamment sur les tests de produits. » Aujourd’hui, le youtubeur du carrelage a l’opportunité d’être rémunéré pour son travail sur les réseaux. « Et heureusement, confie-t-il, car nous ne pouvons pas travailler gratuitement et sans cette rémunération, notre entreprise ne pourrait d’ailleurs pas fonctionner. »

Montrer le bon geste

Ce carreleur aime passionnément ce qu’il fait. C’est d’ailleurs le moteur principal de sa chaîne YouTube : partager et transmettre un vrai savoirfaire. Et la demande dans le domaine est très forte comme il le constate sur le terrain : « J’observe que les abonnés me demandent de plus en plus de leur expliquer les techniques de base du métier. Ce phénomène s’explique sans doute par le fait que de plus en plus de particuliers souhaitent poser eux-mêmes leur carrelage. » Trucs et astuces du métier, erreurs à ne pas commettre et conseils avisés, mais aussi la bonne gestuelle, ceux-ci viennent donc chercher sur sa chaîne ce qu’on ne trouve pas dans les manuels de bricolage. « Aujourd’hui, les abonnés ont besoin qu’on leur montre par les gestes précis. Ils veulent voir comment bien tenir une truelle ou comment réaliser un calepinage. Si nous comptons une part importante de professionnels parmi eux, la majeure partie regroupe des particuliers qui veulent apprendre. Et chaque détail compte. »

Pose de carrelage

Il explique comment résoudre les difficultés techniques. (© Eric le Carreleur)

Carreleur passionné avant tout

Le youtubeur confie ne pas vouloir se lancer à plein temps comme d’autres youtubeurs du secteur : « Aujourd’hui, c’est mon entreprise qui fournit le contenu de ma chaîne YouTube et il n’est pas question pour moi d’arrêter un métier que j’exerce avec passion. Je pense d’ailleurs que cette démarche témoigne d’une certaine authenticité et contribue à mon succès sur la toile. » Mais il n’exclut pas de développer son activité notamment autour de la transmission du savoir-faire. « Je reçois énormément de demandes de formation. Il n’est pas impossible que j’en fasse plus tard quand le moment sera venu. La transmission est un aspect du métier qui me tient à cœur. », livre celui qui se verrait bien ouvrir un centre de formation ou un atelier d’ici une dizaine d’années.

M.G.

 

 ABONNEZ-VOUS À REFERENCE CARRELAGE


 

Offre Spéciale ERIC Le CARRELEUR

Bénéficiez de 34€ de réduction sur votre abonnement

50,00 €

Grace à ERIC LE CARRELEUR, bénéficiez de 40% de réduction sur votre abonnement 1 an à Référence Carrelage:

6 numéros par ans 50€ au lieu de 84€ au numéro.

Chaque numéro de référence Carrelage est l’occasion de :

  1. Retrouvez nos dossiers techniques,
  2. l’actualité du marché et des entreprises
  3. Les nouveautés produits
  4. Des chantiers et réalisations de vos pairs

Référence Carrelage est la revue au cœur des préoccupations des professionnels de la filière carrelage.

  • Une approche terrain primordiale à travers ses reportages sur les chantiers, sa présence sur les
    salons de la profession, les portraits etc.
  • Le vecteur des tendances mondiales produits et techniques.
  • Un magazine témoin et moteur du dynamisme de la filière.

Offre valable jusqu’au 25 avril 2021

 

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite de Référence Carrelage.